Breaking News

Une proche de Kabila a amassé plus de 9 millions de dollars dans la livraison des passports biométriques congolais

17,757 views

En RDC, une proche du Président Kabila aurait fait une fortune dans le processus de livraison des passports biométriques. C’est ce que révèle un rapport de l’agence de presse Reuters.

Dans un article publié ce jeudi, Reuters a etabli le lien entre Mme Wa Ngoi Kabila et la société LRPS, qui s’occupe de l’administration et la logistique dans l’opération d’octroi des passports. En echange de ce service LRPS recupère $60 sur les 180 dollars que chaque congolais paye pour obtenir un passport.

Tout en soulignat combien exhorbitant est le prix du passport congolais comparé même à ceux des pays de l’Occident, Reuters révèle que le gouvernement congolais ne perçoit que le tiers de ce montant ($65). Le reste revient à la société belge Semlex, qui à son tour remet 60 $ à la société société LRPS basé aux Emirats Arabes Unis et dont les actions ont été transférés au nom d’une proche du Président Kabila dès le début du lancement des passeports biométriques.

Reuters est parvenu à établir que LRPS appartient à une certaine Makie Makolo Wangoi, qui parfois se fait appélé Makolo wa Ngoy Kabila. Celle-ci, toujours selon des sources citées par l’agence américaine, serait la soeur ou, pour d’autres sources, la nièce du président Kabila…en tout cas une proche du chef d’Etat congolais.

Un contract octroyé sans offre publique

S’il n’est pas péché d’octroyer un contrat à une société appartenant à une proche du Président, le problème se trouve sur le modus operandi.

En effet, aucune offre publique n’avait été lancé pour la livraison du passport. En même temps, une société rival, Zetes, avait proposé livrer le même passport à $25 seulement. Etrangement son offre avait été rejetée par le gouvernement congolais au profit de Semlex. Et bien que cette dernière avait initiallement proposé $50 par passport, le prix du document a été finalement fixé à180 dollars!!!

De surcroit, l’affaire des passports biometriques avait été conclue en privée et sans transparence entre le patron de Semelex, un certain Karaziwan, le président Kabila et le ministre des affaires étrangère congolais She Okitundu. Même le premier ministre de l’époque, Augustin Matat Ponyo avait été ecarté. Ce dernier s’en etait même plaint dans une lettre envoyée quelques semaines plus tard.

Plus de 9 millions déjà encaissés.

Le contract de Semlex est de 5 ans pendant lesquels la société pourra produire au moins deux millions de passports. Ce qui va genérer un revenu de 120 millions de dollars pour LRPS. Selon des sources citées par Reuters, 145 000 passports biometriques ont déjà été octroyés depuis 2015. Ce qui fait environ 9 millions de dollars dans les caisses de la société de la soeur du président Kabila.

Un article de Voice Of Congo

Le lien de l’article de Reuters :

http://mobile.reuters.com/article/idUSKBN17F1ME

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Scroll To Top