Breaking News

Steve Mbikayi: «Il est hors des questions que je sois derrière Kamerhe»

1,223 views

mbikayi et kamerhe

Deux jours après son exclusion du groupe parlementaire UNC et alliés, le député Steve Mbikayi soutient que cette décision n’a aucune incidence sur sa carrière politique. Il a livré sa position au cours d’une déclaration faite, jeudi 11 juin, devant les journalistes au Palais du peuple, à Kinshasa.

L’UNC et alliés accuse Steve Mbikayi d’avoir pris une position contraire à la ligne directive du groupe notamment sur le dialogue et les consultations que préconise le chef de l’Etat Joseph Kabila. L’UNC n’est pas favorable au dialogue, ni aux consultations présidentielles, organisées depuis le 1er juin au Palais de la nation.

Pour le député incriminé, cette exclusion tombe tardivement, alors que lui, avait depuis bien longtemps, exprimé son souhait de ne plus faire partie de ce groupe parlementaire:

«Depuis le 21 mai dernier, j’avais adressé un message au groupe parlementaire UNC & alliés pour lui exprimer mon souhait de quitter ce groupe du fait que nous ne défendons pas les mêmes idées ».

A (re) Lire: Jusitn Bitakwira et Steve Mbikayi exclus du groupe parlementaire UNC & alliés
Steve Mbikayi accuse, à son tour, l’UNC & alliés de faire une opposition pro-occidentale alors que lui affirme mener une opposition nationaliste et panafricaniste.

«Vital Kamerhe a des ambitions présidentielles pour 2016 et moi, j’ai les ambitions présidentielles pour 2021 mais, je vais commencer à m’exercer en 2016. Il est donc hors des questions que je sois derrière Kamerhe et qu’il me donne l’ordre de répondre à l’invitation du chef de l’Etat ou non. Moi, je ne lui donne pas l’ordre de ne pas répondre à l’invitation de ses maîtres occidentaux », a poursuivi le député.

Pour Steve Mbikayi, la colère de l’UNC et de son président est due au fait que, lors des consultations, il a réussi à obtenir du chef de l’Etat le principe de libération des prisonniers politiques.

En réaction, le président de l’UNC, Vital Kamerhe estime que la démarche d’obtenir la libération des prisonniers politique n’est pas de lui seul mais plutôt de tous les partis politiques de l’opposition.

L’UNC et alliés a également exclu le député Justin Bitakwira pour avoir pris part aux consultations présidentielles.
Ce député élu du territoire d’Uvira (Sud-Kivu) affirme avoir participé aux consultations présidentielles pour plaider la cause de ses électeurs «qui sont tués et violés chaque jour».

Un article de RadioOkapi

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Scroll To Top