Breaking News

RDC, Elections dans l’Ex-Katanga : Premier duel à distance Katumbi – Kabila

15,858 views

moise-katumbi-kabila-710x4341

L’examen des recours des candidats aux élections de gouverneurs et vice-gouverneurs non retenus n débuté le mardi 8 mars. L’ex-province du Katanga a enregistré 15 recours concernant principalement des membres de la Majorité présidentielle qui se sont présentés en indépendants ou ayant rejoint l’opposition. Ici, Katumbi tient à placer ses hommes de confiance.

La bataille judiciaire dans l’ex-Katanga à propos des recours de l’invalidation des candidatures à l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs de nouvel1e provinces s’annonce ardue. Les anciens membres de la MP, à leur tête Moïse Katumbi, semblent prêts à faire face à leur ancienne famille politique. Initiateur de l’Union nationale des fédéralistes du Congo (UNAFEC), Gabriel Kyungu, exige l’invalidation des candidatures du parti doublon de 1’UNAFEC alors que l’ancien gouverneur de l’ex-Katanga, Moïse Katumbi soutient la démarche des trois de ses anciens ministres qui contestent l’invalidation de leurs dossiers par la CENI. En effet, la centrale électorale affirme qu’ils appartiennent à la Majorité présidentielle, leur reprochant entre autres de n’avoir pas notifié leur départ. Ce que contestent les intéressés.

Bien que sa candidature ait été retenue dans la nouvelle province du Tanganyika, Christian Mwando, membre du G7, s’attaque aux commissaires spéciaux de cette province. Selon lui, à leur qualité de fonctionnaires nommés par le gouvernement, ne devraient pas se porter candidats. Un autre dossier qui suscite des réactions dans cette partie du pays est le recours V de la Majorité pour invalider la candidature de Michel Kouvas, député de la Solidarité congolaise pour la démocratie et le développement (SCODE), parti de Jean-Claude Muyambo, ancien collaborateur de la MP passé dans l’opposition depuis 2014 et emprisonné depuis début 2015 à Kinshasa.

Pour les avocats de la plateforme au pouvoir, ce député de la SCODE siégerait jusqu’à ce jour au sein d’un groupe parlementaire de la majorité. Ce que dément l’intéressé. En attendant la décision de la justice, il y a du nouveau dans l’establishment politique de l’ancienne province du Katanga.

Un premier test pour Moïse Katumbi et le G7

Devenu opposant de Joseph Kabila après plus de 10 ans de loyauté, Katumbi n’entend pas abandonner son ancien « empire » et soutiendrait certaines candidatures non seulement dans les quatre provinces issues du découpage de l’ancien Katanga mais également dans le Kasaï Central. Ce qui ouvre à un premier duel à distance entre Moïse Katumbi et Joseph Kabila. Le dernier gouverneur du Katanga a eu une séance de travail à Lubumbashi avec tous les leaders du G7 le dimanche à sa résidence.

Pour certains observateurs, l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs de nouvelles provinces, prévue le 26 mars constitue un premier test pour le G7 et Moïse Katumbi de leur résistance contre le régime en place. Mais sur papier, la MP part avec les faveurs de pronostics, elle qui a placé ses candidats dans les 21 nouvelles provinces. En plus, elle est en pleine campagne de « moralisation» que certains qualifient d’«intimidations» des députés provinciaux.

Par R. Djanya

Un article de Congo Nouveau

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Scroll To Top