Breaking News

Politique : Mukungubila confirme son appartenance à la famille Kabila et rejette Joseph Kabila comme un imposteur.

1,821 views

Mukungubila-1

C’est l’une des rares fois que le prophète Paul Joseph Mukungubila Mutombo s’est ouvert à la presse depuis le 30 décembre dernier. Le prophète a tenu à donner sa version des événements qui ont entourés les attaques contre des sites stratégiques en RDC survenues en cette même date.

Il a pour ainsi convoqué une conference de presse le jeudi 22 mai dernier au somptueux hotel Sunnyside, situé au coeur de la ville de Johannesburg, en présence de son avocat sud africain, Ashraf Essop.

Mr Mukungubila a débuté son point de presse en demandant une minute de silence pour ses partisans “tombés” face à la chasse à l’homme déclenchée par les forces de sécurité congolaises contre sa personne et contre ses supporters depuis la fin du mois de Décembre dernier.

Puis a suivi une brève auto-biographie et par après, une déclaration solennelle par le prophète que l’acharnement du pouvoir à Kinshasa contre lui et ses partisans prend ses origines dans deux lettres ouvertes dénonciatrices et en même temps révélatrices qu’il aurait adressé aux autorités du pays, particulièrement au président Joseph Kabila.

Tout en prenant soin d’exprimer sa gratitude à l’égard de l’état Sud Africain pour lui avoir permis de prendre refuge sur son sol, le prophète a consacré une large partie de son exposé à présenter ses doléances à la communauté internationale, les Nations-Unis et plus particulièrement à la Monusco (Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo).

“J’aurais souhaité à ce qu’ils(Nations-unis) puissent se pencher sur cette affaire…je leur demande de pouvoir procéder à une enquête indépendante et d’établir toutes les responsabilités de crimes et de graves violations des droits humains perpétrées le 30 décembre dernier et les jours suivants.” A déclaré l’opposant.

Cette conference de presse s’est donc révélée être une occasion pour Mukungubila de lancer un appel à la communauté internationale mais aussi un appel au gouvernement de Kinshasa; en effet, le prophète en a profité pour demander au régime du président Kabila la libération de tous ses partisans arrêtés le 30 décembre 2013 et après.

À la question de savoir si ces dit partisans agissaient sous ses ordres lors de leur coup d’état bâclé, Mr Mukungubila a répondu vaguement en disant : “ils ont manifesté leur colère”.

Colère contre des agressions perpétrées à Lubumbashi par des militaires congolais sur des jeunes chargés de distribuer les fameuse lettres.

Quant à son appartenance à la famille du feu président Laurent-Désiré Kabila, le prophète l’a confirmé tout en affirmant que l’actuel président de la RDC, Joseph Kabila, n’était qu’un imposteur et ne devrait pas se prétendre être de la lignée des Kabila et moins encore porté ce nom.

A ceux sceptiques de la franchise de sa lutte contre le régime en place en RDC, il signale qu’il est impossible de sacrifier une centaine de personnes (le nombre approximatif des victimes des répresailles des forces de l’ordre contre la tentative de coup d’état) y compris des proches membres de sa famille, juste dans le but de monter une mascarade visant á tromper la vigilance du peuple.

Mukungubila a dit reprocher au président congolais, entre autre, de “rire” avec les même gens qui s’attaquent à la RDC, faisant allusion aux présidents Paul Kagame et Yoweri Museveni, dont les pays, respectivement le Rwanda et l’Ouganda ont été mis en cause dans des rapports d’enquêtes des Nations-Unis pour leurs soutiens militaires et financiers aux groupes armés qui sévissent á l’est du pays, notamment le M23.

Pour rappel, le 30 Décembre 2013, plusieurs sites stratégiques de trois provinces de la RDC, à savoir Kinshasa, Katanga et Maniema, avaient été attaqués par des hommes légèrement armés qui déclaraient vouloir introniser le prophète Mukungubila comme “roi” du Congo.

Depuis lors, plusieurs partisants, adèptes de l’église et membres de la famille du prophètes ont été arrêtés ou tués et sa résidence de la ville de Lubumbashi a été assiégée par les forces de sécurité.

Erick Bukula

Voice Of Congo

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

2 comments

  1. Mukungubila
    dis nous pourquoi as-tu saboté l’impérium de ya Tshitshi prévu pour cette même fin du mois, tout le monde veut devenir président du Congo tout ça pour le pouvoir et le peuple dans tout cela elle est où sa place; sacrifié toutes ces personnes sans réfléchir aux conséquences , quel Dieu servent les soit disant hommes de dieu du Congo? tu répondras pour cela aussi auprès du peuple à la libération du pays; tu savais que ce mec au pouvoir était ton faux neveu tu as gardé ce secret aussi longtemps que tu avais ton compte, après que tu sois éjecté tu viens nous faire du cinéma, ton problème ne nous regarde pas, tu n’avais qu’à te ranger derrière ya Tshitshi et tous les autres avec pour dégager ce malfrat, maintenant nous considérons que tu es de mèche avec lui

  2. tu vois ton fanatisme aveugle pour ce vieux politicien qui flirtait en catimini avec la dictature mobutienne et aujourd,hui il croit reprendre la meme malice et les fanatiques que vou etes pensent que MUKUNGUBİLA aussi est de cet acabit mais vous trompez car l,homme a demontre la preuve de son nationalisme depuis l,epoque de mobutu. il a reste tjours constant dans sa lutte aussi bien dans ces propos.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Scroll To Top