Breaking News

Panama Papers : Jaynet Kabila et Khulubuse Zuma cités parmi les personnalités du monde impliquées dans des sociétés et fonds offshore

10,383 views

par Erick Bukula

Jaynet Kabila. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La sœur jumelle du président Kabila, Jaynet Désiré Kabila Kyungu, figurent parmi les personnalités de la planète cités dans le rapport d’un consortium de journalistes comme étant associés à des fonds et sociétés écrans crées dans des paradis fiscaux. Ces révélations, qui ont fait surfaces dimanche dernier, sont les résultats de neuf mois d’enquête sur les « Panama Papers ».  Ceux-ci sont plus de 11 millions de documents émanant de Mossack Fonseca, une firme panaméenne chargée de créer et domicilier des sociétés basées dans des paradis fiscaux. Ces documents révèle qu’entre 1977 et 2015, ce sont plus de 214 000 entités offshore qui ont été créées ou administrées par la seule Mossack Fonseca, dans 21 paradis fiscaux différents et pour des clients de plus de 200 pays.

Célébrités, sportifs, hommes d’affaires mais aussi 140 responsables politiques issus de 50 pays figurent dans la liste des clients. Parmi eux, des personnalités africaines aussi, notamment Jaynet Désiré Kabila Kyungu, députée et sœur du président congolais, Jean-Richard Itoua, ministre de la Recherche du Congo-Brazzaville, Khulubuse Zuma, neveu du président sud-africain Jacob Zuma et Emmanuel Ndahiro, ancien directeur du renseignement rwandais.

Jaynet Kabila est enregistrée comme co-directrice de Keratsu Holding Limited, une société créée en juin 2001, soit quelques mois après que son frère Joseph soit devenu président de la RDC. Dans cette affaire, Jaynet a comme associé Kalume Nyembwe Feruzi, un proche de l’ancien président Laurent Désiré Kabila. Selon ces mêmes documents, Keratsu Holding Ltd est aussi actionnaire d’une grande compagnie de télécommunication. Le neveu de Zuma serait quant à lui impliqué avec une compagnie d’exploitation pétrolière en RDC

Bien que le consortium des journalistes qui procèdent à ces publications soulignent qu’il existe des utilisations légitimes des sociétés offshore, l’implication de Jaynet Kabila et Khulubuse Zuma créera sans doute des polémiques dans leurs pays respectifs ; En RDC parce que le président Kabila est soupçonné d’avoir illicitement amassé une fortune de $15 milliard et en Afrique du Sud, parce que le président Zuma fait actuellement face à une procédure de destitution après que la Cour Constitutionnelle l’ait trouvé coupable d’avoir utilisé les fonds de l’état dans des constructions à sa résidence secondaire de Nkandla, son village natal.

Un article de Voice Of Congo

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Scroll To Top