Breaking News

«Non Servis» dans le gouvernement Tshibala, Lumbala et amis accusent Olenghankoy de Trahison

12,829 views

LETTRE DE LUMBALA ET CONSORTS A JOSEPH OLENGHANKOY

Kinshasa, le 02 juillet 2017

Copie pour information ) :
– Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement
A Kinshasa-Gombe

Objet : Notre désapprobation

A Monsieur le Président du Conseil des Sages du Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement Kinshasa-Gombe

Par la présente, nous avons le regret de nous rapprocher de vous en vue de vous faire part de nos inquiétudes sur la marche du Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement, dont vous êtes l’un des premiers responsables.

En effet, conformément à l’Arrangement particulier du 27 avril 2017, faisant partie intégrante de l’Accord du 31 décembre 2016, le Rassemblement avait droit à 12 ministères et 3 vice-ministres au sein du gouvernement d’union nationale.

A notre grande surprise, les uns ont été servis et les autres pas. En vue de sauvegarder l’ordre et la cohésion du groupe, il vous avait plu de demander à chaque structure non représentée au sein du Gouvernement, de vous transmettre la liste de ses cadres et membres pour leur affectation dans les différents cabinets ministériels et à la primature. A ce jour, aucun des cadres, ni membres n’a été affecté alors que la plupart des cabinets sont déjà ou presque constitués.

S’agissant du Conseil National de Suivi de l’Accord et du processus électoral, CNSA, nous avons également constaté avec regret que vous avez procédé de manière cavalière, sans consulter toutes les structures qui composent le Rassemblement, au choix de nos 6 délégués dont seuls 3 sont actifs et connus de tous. Pour les 3 autres, vous êtes le seul à en connaître l’origine, au mépris du groupe.

Vous êtes sans ignorer que nous n’avons pas gagné les élections pour mériter le quota qui nous a été attribué aussi bien dans le gouvernement que dans le CNSA, mais vous continuez tout de même à nous nourrir d’espoir, au moment où les autres sont déjà opérationnels, oubliant tous les sacrifices harassants que nous avons consommés pour aboutir ensemble à ce résultat.

Par ces actes, nous nous sentons trahis par vous ainsi que par les camarades que notre combat a portés au Gouvernement. Nous sommes plus qu’ignorés par le népotisme caractérisé de décisions injustes, prises en dehors de toutes concertations.

Pour ce faire, nous vous exigeons ce qui suit :
– La prise en compte effective de nos structures dans le processus de prise de décisions;
– La réparation des préjudices politiques subis par nos structures respectives;
– La réorganisation du mode de fonctionnement du Rassemblement, garantissant ainsi que la représentativité de toutes les structures dans les institutions publiques.

Puisque vous ne nous avez pas offert l’occasion, ni un cadre approprié pour évaluer sereinement la situation d’injustice dont nous sommes victimes de votre part, nous vous donnons un délai de 48 heures pour résoudre cette crise latente. Faute de quoi, nous nous assumerons en toute responsabilité.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, cher camarade, l’expression de nos sentiments patriotiques.

Les signataires:
Lumbala Tshitenge Roger
Lusamba Tatcher
Bolenge Mokesombo
Mutamba Tungunga Constant
Mpaka Ruffin
Kabongo Mutoke
Mbiola

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

One comment

  1. Éspèce de tintin, bino nionso bozali ba vrai ba tutu oyoki ngai. bino nionso bozali illégitime, bozali bino nionso ba éscrocs, sikawa bozali kolela ápayi ya nani ? biso toyebi bino te. ba imbéciles. l´homme noir est vraiment le dernier imbéciles dans ce monde. mboka na bino moko bokabi epayi ya ba paya est ce que ezali normale ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Scroll To Top