Breaking News

L’ombre de Katumbi plane à Bruxelles

17,054 views

Moise-Katumbi-Chapwe

Moïse katumbi est signalé dans la capitale belge depuis vendredi 5 juin 2016. D’après une source qui a requis l’anonymat, l’ex-gouverneur de l’ancienne province du Katanga, a fait le déplacement de Bruxelles pour prendre part au conclave des forces de l’opposition initiée du 7 au 9 juin 2016 dans la capitale belge, par le président de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, Etienne Tshisekedi.

Sa participation à cette messe de l’opposition, a été confirmée par Bruno Tshibala, secrétaire général adjoint de  l’UDPS et porte-parole du sphinx de Limete, qui se trouve à Bruxelles pour les préparatifs de ces assises.

Il a sans équivoque déclaré dans un entretien avec la radio RTVS1, que le candidat G7 et AR à la magistrature suprême a répondu à l’appel de l’opposant historique pour sauver la nation en péril, afin d’éviter que le navire Congo puisse chavirer.

Accusé de recruter les mercenaires dans le but de déstabiliser les institutions de la RDC, Moïse Katumbi fait l’objet d’un mandat d’arrêt lancé contre lui, par le procureur général de la république. Et en dépit du mandat d’arrêt lancé contre lui, il a toutefois été autorisé à se faire soigner à l’extérieur du pays dans un centre spécialisé. C’est ainsi qu’il avait été transféré en Afrique du sud, à bord d’un avion médicalisé.

L’ex-gouverneur du Katanga a certainement dû quitter son lit de malade à Londres, pour aller rejoindre les autres compatriotes, membres de l’opposition, dans le souci de réfléchir ensemble sur le processus électoral dont l’organisation, selon la CENI, est butée aux contraintes techniques et financières, et le sort du pays. Intoxiqué par de gaz lacrymogènes, lors de la répression policière très musclée, lui et ses partisans, aux alentours du Parquet général de Lubumbashi où il s’était rendu pour répondre aux mandats de comparution.

Sur place à Bruxelles, Moïse Katumbi se retrouvera certainement avec les acteurs de G7 et AR, deux plateformes électorales, qui l’ont
plébiscité candidat aux élections présidentielles prévues conformément à la Constitution, le 27 novembre 2016. Il pourra aussi prendre contact avec les 7 délégués de la Dynamique de l’opposition, qui ont fait le déplacement de Bruxelles. Outre l’ancien gouverneur du Katanga, le secrétaire général de l’UNC, Jean Bertrand Ewanga, a également décidé de participer au conclave initié dans la capitale belge par l’opposant historique, malgré les hésitations du président de son parti, Vital Kamerhe. « J’ai été invité personnellement par l’icône de mon pays !» a déclaré cet ancien détenu politique.

ERIC WEMBA

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Scroll To Top