Breaking News

Imminente visite en RDC de délégués du Conseil de Sécurité pour parler de la présidentielle: Mais il est à craindre que leur séjour à Kinshasa se termine dans la confusion ?

9,020 views

CONSEIL DE SÉCURITÉ

Comment ces hauts représentants du Conseil de sécurité de l’ONU feront-ils la différence entre les oppositions et les sociétés civiles qui foisonnent dans ce pays ?

Des informations recueillies des sources dignes de foi proches du quartier général de l’organisation de Nations Unies à Kinshasa indiquent qu’une délégation du Conseil de sécurité de l’ONU constituée d’ambassadeur de 15 pays est attendue en RDC !

Conduite dans son séjour par les Ambassadeurs de France, du Sénégal et de l’Angola, cette importante délégation effectuera une halte dans la capitale de ce pays pour rencontrer le chef de l’Etat sortant, Joseph Kabila, afin d’évoquer avec lui l’épineuse question ayant trait à la fixation d’une date précise pour la tenue de l’élection présidentielle dans les meilleurs délais possibles !

D’après les mêmes informations, la délégation du Conseil de sécurité de Nations Unies « peut exiger qu’une date soit choisie par les Congolais eux-mêmes » pour l’élection présidentielle à laquelle le Président Kabila ne se représentant pas ,s’est confié l’Ambassadeur angolais à des journalistes qui l’avaient interrogé au passage, M. Ismaël Gaspar Martins. « M. Kabila doit terminer son mandat et laisser quelqu’un d’autre être élu », a-t-il conclu.

La délégation doit faire attention !
Pour l’ambassadeur de France, François Delattre, l’élection doit se tenir « dès que possible et dans le plein respect de la Constitution ».

Delattre est allé plus loin dans ses explications, indiquant que le Conseil de sécurité de Nations Unies saisira l’occasion de parler à toutes les parties prenantes en RDC afin qu’elles soient pleinement conscientes de leur responsabilité de préserver la paix et de se montrer prêtes à des compromis.

Enfin, selon les mêmes  informations, la délégation du Conseil de sécurité de Nations Unies qui séjournera en RDC dans quelques jours rencontrera, outre Joseph Kabila et des responsables de l’opposition et de la société civile !

Mais il est de plus en plus à craindre que le séjour à Kinshasa des quinze ambassadeurs siégeant au Conseil de  sécurité de Nations Unies se termine dans la confusion.

Comment, en effet, ces hauts représentants du Conseil de  sécurité feront-ils la différence entre les oppositions et les sociétés civiles qui foisonnent en RDC et dont certaines prétendent tirer leur poids politique ainsi que leur représentativité populaire de l’Accord conclu au fameux dialogue de la Cité de l’Union africaine à Kinshasa ?

Il y a lieu d’indiquer au Conseil de sécurité de l’ONU (Si cela est vraiment utile) que la délégation qui arrive pour son compte en RDC doit faire attention en prenant contact avec des personnalités qui se réclament de l’opposition ou de la société civile car par le fait du débauchage beaucoup sont déjà passées d’un camp à l’autre pour « tout fausser » au profit du régime politique en place dans ce pays !

Signalons en passant qu’avant de regagner leur base à New York, les 15 ambassadeurs membres de la délégation précitée visiteront du 10 au 14 de ce mois les localités de Goma et Beni, dans la province du Nord-Kivu.

Par Bamporiki Chamira

If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

One comment

  1. pas de boulot
    extraction miniere kabila a kaba po atikala pouvoir
    peuple chomeur,KABILA DOIT REMETTRE LES INSTITUTIONS
    VIOLEUR DE LOIS , NOUVEAU DICTATEUR ,MONSIEUR LE PRESIDENT IL EST TEMP DE VOUS EN ALLER,lOL!
    PEUPLE UNIS BATELEMELIYO ,YEBELA LE 19 DECEMBRE AT 23H59 KABILA CITOYEN COE NONO BA DIAMANT

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Scroll To Top